Archives mensuelles : février 2016

La vie en couleurs

20160107_153554bisPour lutter contre la morosité de l’hiver, le Club vous offre de nombreuses activités. En voici déjà deux :

  • Faire une marche pour défendre le domaine de Grignon et l’admirer une fois encore.
  • Venir à l’atelier, sortir le microscope polarisant pour  se laisser éblouir par les  couleurs des cristaux de nos lames minces.

Attardons-nous sur cette deuxième activité. Quoi de neuf dans ce domaine ?

Nous avons fait l’acquisition de 5 lames minces de péridotite, amphibolite, micaschiste, rhyolite et granite. Chaque lame est  accompagnée d’un échantillon de la roche correspondante et d’une fiche explicative.

Par ailleurs, nous testons actuellement un dispositif pour prendre des photos de lames minces vues en lumière polarisée analysée (LPA) à l’aide d’un smartphone (en recherche un dispositif pour adapter tous types d’appareils photos). Voir ci-dessous la présentation du montage et le résultat sur la péridotite.

Cartes géologiques du BP

Gallica, BNF
Gallica, BNF

Sous l’impulsion de Jean-Etienne Guettard (natif d’Etampes, ancien assistant de Réaumur), assisté du jeune Antoine Laurent de Lavoisier, la cartographie géologique moderne prend naissance dans la région d’Etampes : la « Carte minéralogique où l’on voit la nature et la situation des terreins qui traversent la France et l’Angleterre » de Jean Etienne Guettard qui parait en 1746 est considérée comme la première carte géologique jamais publiée.

Du même auteur parait en 1753 la « Carte minéralogique de l’Election d’Etampes ». Puis « L’atlas minéralogique de la France » en 1767. Les coupes apparaissant dans les marges latérales de la feuille n°55 « Carte minéralogique des environs de Fontainebleau, Estampes, et Dourdan » de cet atlas sont de la main de Lavoisier, qui produit ainsi les premières coupes lithostratigraphiques.

Les premières représentations globales de la géologie du Bassin parisien sont fournies par Cuvier et Brogniart en 1811 et par Homalius d’Halloy en 1816.

La carte géologique du Bassin de Paris la plus récente est éditée en 2014 par l’AGBP à l’occasion de son 50 ème anniversaire. JD

Le passé de Grignon….

 

Photos Rémi Coutin
Photos Coutin

Je vous propose de partager deux découvertes :

  • L’intégralité de la conférence « la mer de Grignon » donnée par Jacques Le Renard le 8 mars 1974 dans le cadre d’une réunion de la Société Versaillaise des Sciences Naturelles et retranscrite dans son bulletin de mars 1974 est déjà, avec l’aimable autorisation de l’auteur, présente sur le site du club, sous la rubrique « la falunière de Grignon ». Les sujets suivants y sont abordés: biostratigraphie et paléoécologie de la falunière, la faune rencontrée, les conditions de vie, les espèces perforantes, les prédateurs, les modes de vie et …la beauté de certaines coquilles. Une nouvelle version remaniée en 2014 qui intègre 102 splendides photos de Remi Coutin est disponible sur le site de l’Association des Naturalistes des Yvelines.
  • Et un document récemment exhumé du fond d’un ordinateur  » AgroParisTech, une longue histoire  » (histoire illustrée du domaine de Grignon, de l’école d’Agriculture…) racontée au travers d’une exposition organisée dans le château de Grignon à l’occasion des journées du patrimoine 2013 par Le Musée du Vivant et l’Association Patrimoine AgroParisTech. JD