Archives pour la catégorie paléontologie

Les Cassidae de Grignon

Dans la série des travaux de Daniel, voici le 12ème consacré aux Cassidae de Grignon. 

« Suite à un article récent concernant les Cassidae découverts dans les gisements du Lutétien supérieur du Cotentin nous avons consacré quelques instants lors de la réunion du 13/01 dernier tout en examinant des spécimens, à nous poser des questions au sujet des deux espèces présentes à Grignon et faisant l’objet du dit article : Galeodea nodosa nodosa et Cassis (Morionella) harpaeformis.

Les auteurs de l’article en question ont en effet procédé à la création d’espèces nouvelles  proches de celles trouvées à Grignon et ailleurs dans le Bassin de Paris.

La question n’est pas de juger si ces créations sont justifiées ou non mais d’avoir comme objectif une réflexion, étant donné que les anciens auteurs (Deshayes et Cossmann) avaient bien insisté sur le fait qu’il s’agissait de deux espèces très variables.

Continuer la lecture de Les Cassidae de Grignon 

Protection de Géotope du domaine de Grignon

Athleta(Volutospina) spinosus – Grignon

Disponible sur le site de la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Énergie d’Île-de-France (DRIEE), voici le dossier global portant création de la liste des sites d’intérêt géologique des Yvelines et projets d’arrêtés préfectoraux de protection de géotope des sites dits de « la ferme de l’Orme » à Beynes et du « domaine de Grignon » à Thiverval-Grignon.

Dans ce dossier figure précisément le projet d’arrêté préfectoral de protection du site d’intérêt géologique du domaine de Grignon (24/11/2017) à la signature du Préfet des Yvelines.

Rappel des étapes précédentes dans le processus de classement du domaine de Grignon :

  • Le 26 novembre 2015, le conseil scientifique régional du patrimoine naturel d’Ile-de-France (CSRPN) adopte la motion proposée par la commission régionale du patrimoine géologique (CRPG) concernant le patrimoine géologique du site de Grignon (commune de Thiverval-Grignon, Yvelines).
  • La fiche de saisie de données à l’inventaire National du Patrimoine Géologique concernant les sites du Lutétien dans l’enceinte du parc de Grignon (Thiverval-Grignon) rédigée par Elise Auberger, Didier Merle et Jean-Pierre Gély le 09/02/2016.

Gastéropodes mystérieux de Grignon

Présentation des coquilles citées par les anciens auteurs comme présentes à Grignon, mais que les membres du club géologique ne semblent pas avoir retrouvées ni citées, malgré les nombreux travaux effectués par les équipes dans la falunière.

Cette liste n’est pas exhaustive bien sûr et d’autres, surtout les toutes petites coquilles, pourraient être ajoutées. Certaines espèces ne sont citées qu’en provenance de Grignon et parfois en un seul exemplaire.

Les raisons de ces non-redécouvertes sont variées. Quelques causes possibles :

1 – Niveaux absents dans la falunière mais présents dans le parc . Exemples: 31 – 4, 205 – 2,  206 – 2

2 – Espèces tératologiques: exemples probables: 137 – 2, 151 – 4

3 – Individu géant ou nain d’une autre espèce

4 – Niveaux présents dans la falunière mais non exploités soit car paraissant azoïques soit difficilement accessibles soit très dégradés (cas de la fouille profonde par le MNHN) 

5 – Coquilles n’ayant pas vécu dans cet espace (transportées)

6 – Familles faiblement représentées à l’exemple des Cypraeidae et des Ovulidae rarissimes, pourtant citées hors de la falunière (Fritel) ou les Athleta du groupe des Volutocorbis

7 – Absences dues à des très faibles tris de sédiments chez le chercheur.

Continuer la lecture de Gastéropodes mystérieux de Grignon 

Ponderia bispinosa

24 Ponderia bispinosa Villiers 48mmPETIT HISTORIQUE A PROPOS D’UNE COQUILLE RARE : Ponderia bispinosa  (Cossmann GA 169 – 6)
 
Cette espèce qui vient d’être introduite dans la collection du club constitue une curiosité en raison de sa rareté à Grignon (moins de 10 spécimens découverts par l’équipe actuelle sur plusieurs années), de sa petite taille (photo 1), mais aussi par ses caractéristiques particulières et son histoire plutôt compliquée.
Murex bispinosus (Sowerby, 1823) de la famille des Muricidae (sous-famille Muricinae) est une coquille allongée possédant trois varices foliacées ornées d’épines tubulaires et des cordons perlés sur son dernier tour.
 
Taxonomie:
C’est le britannique James Sowerby qui créa cette espèce en 1823 pour un Muricidae du Lutétien des Bracklesham beds (GB) et du Bartonien des Barton beds (GB) où elle est rare.
Découverte dans le Bassin de Paris, c’est Deshayes dans son 2nd ouvrage qui, estimant qu’il y avait des différences avec l’espèce anglaise, créa Murex caillati, vraiment très proche malgré tout, basé sur un exemplaire unique de … Grignon.
Plus tard, Cossmann estimant qu’il n’y avait pas assez de différences rétablit le nom de Sowerby.
Récemment D. Merle et al. firent de même dans leur ouvrage « Murex shells of the world ».
Restait à classer cette coquille dans un genre car le terme Murex ne convenait plus.
Cette espèce fut successivement affecté à une demi douzaine de genres. Jugeant qu’il fallait introduire un nouveau nom de genre, car aucun déjà connu ne convenait, Roland Houart inventa Ponderia en 1986.
Curieusement cette espèce a vécu dans le BP au Cuisien (où elle est rarissime), au Lutétien où elle est peu fréquente et au Bartonien où elle est rare.
Question taille, le spécimen de Deshayes mesurait 37mm mais dans le gisement proche de Villiers St Frédéric l’espèce peut approcher (très rarement) 50mm (photo 2)

Le Bassin d’Autun

defAu programme du vendredi 25 septembre, visites du Museum d’Histoire naturelle d’Autun et de différents sites sur le terrain en compagnie de M. Dominique Chabard, Conservateur du Museum. C’est l’occasion de découvrir la géologie du Bassin d’Autun, l’exploitation industrielle de ses ressources géologiques (schistes bitumineux et houille) ainsi que les fossiles de l’Autunien. A midi nous déjeunerons dans l’enceinte du Museum avec comme point d’orgue les délicieux gâteaux confectionnés par Nadine et M. Chabard réalisera devant nous une expérience de pyrogénation de schistes bitumineux.

Le samedi matin, visite guidée du site de Bibracte, oppidum gallo-romain sur le Mont Beuvray et plongeon dans la vie des Eduens ponctué par un repas d’inspiration gauloise au restaurant du site.

Le samedi après-midi et le dimanche, découverte individuelle de la ville d’Autun : les vestiges romains, les remparts, la cathédrale romane St Lazare et le musée Rolin. Lire le compte rendu.