Archives de catégorie : Uncategorized

Le tridacne, « bénitier » par excellence

Le genre Tridacna est apparu au cours de l’Yprésien (56-47 MA), premier étage de l’Eocène. Dans ce genre, le Tridacna gigas est le plus gros coquillage au monde.

1- Etymologie de « tridacne »

Du grec ancien trídaknos (« dont on fait trois bouchées » à propos des gros coquillages, puis le latin tridacna (« grande huitre »).

2- Les tridacnes

Voir la documentation les bénitiers par URSULA KORN (plongée d’Illkirch 67)

 

Lire la suite

Une carte postale de Suzette et Henri

Une carte postale de Suzette et Henri en ballade dans la caldera de Nisyros petite ile de la mer Egée Entre Rhodes et Kos.
 
« Décembre 2018 : Avec notre ami Norbert Choisy délégué Lave, Jean-Pierre Cadet professeur de géologie à l’UPMC, nous avions fait une conférence « Volcanisme en mer Egée » à Paris dans les locaux « La poste-France-telecom ». L’introduction de la conférence fut faite par Jacques Dillon qui a décrit les activités de son groupe.
Septembre 2021 : nous avons complété ce parcours avec l’ile de Nisyros, vous trouverez un compte-rendu vidéo ==> ici 
Norbert a été disponible pour nous accompagner dans d’autres conférences, notamment au château de Lantis (Lot). Il est décédé de la Covid en mars 2020.
On dédie cette vidéo en souvenir et mémoire de Norbert …… » Henri et Suzette
 

GRIGNON vendu à un promoteur immobilier !

  • Communiqué du CFSG du 8/09/21

NON AU DEMEMBREMENT ET A LA PRIVATISATION DE GRIGNON, « BIEN COMMUN D’INTERET PUBLIC UNIQUE »

  Le Domaine de Grignon est un « bien commun » de la collectivité nationale qui doit être inaliénable. Pourtant, par le biais de la mascarade d’un appel à projet engagé en mars 2020, uniquement tourné vers la promotion immobilière, et d’un jury partisan sans expertise autre que financière, l’État vient, le 30 juillet, d’annoncer la vente de Grignon à un grand groupe immobilier à haute rentabilité financière, Altarea – Cogedim.

 Cette attribution n’a pas d’autre finalité que de réaliser une opération mercantile rentable avec un dépeçage en lots privés pour du logement. C’est d’autant plus scandaleux que cette attribution est faite en opposition totale avec la commune de Thiverval-Grignon et la Communauté de Communes Cœur d’Yvelines (CCCY) qui soutiennent et participent au projet Grignon 2026. C’est un véritable camouflet d’un État arrogant qui cultive le mépris absolu de la démocratie locale.

En 2016 nous avons contribué à l’arrêt de la vente de Grignon au PSG. Depuis cette date nous demandons un diagnostic partagé et un projet participatif pour décider ensemble de l’avenir de Grignon avec tous les acteurs impliqués :
– la CCCY et la commune de Thiverval-Grignon et tous les porteurs du projet Grignon 2026,
– AgroParisTech (dont Grignon – Domaine et Ferme – restera un site) et INRAE,
– l’Université Paris-Saclay dont AgroParisTech et INRAE sont membres (décret du 5.11.19),
– les instances régionales et nationales à tous les niveaux pertinents,
– les associations concernées, locales ou nationales, anciens élèves, étudiants…

Devant l’urgence écologique, l’État choisit de se séparer dans les plus mauvaises conditions d’un site de 300 ha unique en Europe. Cet ensemble d’actifs dédiés à l’enseignement, la recherche de haut niveau et l’expérimentation depuis 195 ans, avec 750 chercheurs et étudiants, a tout le potentiel pour contribuer à la nécessaire transition alimentaire et agricole qui nous attend. Il est indispensable de revenir sur cette décision qui ne respecte pas les enjeux agro-écologiques, pourtant prioritaires aujourd’hui.

Le Collectif pour le Futur du Site de Grignon mettra en œuvre, en coordination avec toutes les parties s’opposant à cette décision, toutes les actions et tous les recours possibles pour empêcher la réalisation de cette vente scandaleuse.

Contact :  cfsg.contact@gmail.com     www.cfsg.fr

 
 

Rendez-vous à « Rentrée 13 » !

 

Venez-nous retrouver au Forum des Associations « Rentrée 13 » organisé par la Mairie du 13ème arrondissement de Paris samedi 11 septembre de 10h00 à 17h30 boulevard Auguste Blanqui – 75013.

Nous serons sur le stand 60B.

Ce sera l’occasion de nouer un dialogue, de découvrir notre atelier et l’ensemble de nos activités et de discuter des programmes pour la fin de 2021 et de l’année 2022.

 

Les collections de Club s’enrichissent

0007

Jacques Géraud ancien président du club de 1980 à 2002 vient de quitter son domicile en région parisienne pour se rapprocher de ses enfants dans le Sud de la France.

 

Photo en vignette : Jacques Géraud prononçant le 26 octobre 1988 dans la salle du Palais de la Découverte à Paris le discours d’inauguration de l’exposition ‘Une terre des hommes’ parrainée par Jean Pierre Roucan (MNHN)

A l’occasion de son déménagement, Jacques Géraud a légué au Club sa collection de minéraux et sa collection de coiffes (casquettes) de postiers.

Les vitrines de minéralogieSi les minéraux ont été transférés au club par Jean, Cathy, Daniel et Michel, les vitrines sont encore pour l’instant à l’ancien domicile de Jacques Géraud. Lorsque les activités reprendront pleinement leur cours, il pourra être envisagé d’exposer cette collection dans sa présentation d’origine*.

Quant à la collection de coiffes de postiers, Jacques Géraud, qui était Receveur de Bureaux de Poste, l’a constituée grâce à des contacts noués avec ses homologues de nombreux pays étrangers. Si cette collection est majoritairement constituée de coiffes européennes, elle possède aussi de nombreux exemplaires en provenance notamment de l’Extrême-Orient (Birmanie, Chine, Japon…). Une exposition de quelques-unes de ses coiffes est en cours d’installation par Daniel dans les locaux de la Poterne. Cette collection n’a pas vocation à rester la propriété du Club. Avec l’accord de Jacques Géraud, des démarches sont menées auprès de différents musées postaux pour faire don de cette collection dans son intégralité.

Quelques exemplaires de la collection. Photos de Daniel et Cathy.

Pour ton énergie et ton dynamisme au service de l’animation du Club qui a permis, sous ta présidence, une sorte ‘d’âge d’or’ dans la vie du Club (nombre d’adhérents, organisation de très nombreuses expositions prestigieuses et sorties terrain qui remportèrent un franc succès), pour le legs de tes collections au Club, merci Jacques !

*Courant septembre 21, les vitrines ont été récupérées et entreposées dans le local du club.

Visite scolaire à Grignon

Mise en place des ateliers par Delphin et HervéCe vendredi 25 juin 2021 de 14h00 à 16h00, nous avons accueilli à Grignon, une classe de 27 élèves de Mareil-sur-Mauldre, accompagnés de 5 adultes, 

Les enfants et leurs accompagnateurs ont été reçus par 4 membres du club de géologie (Daniel, Hervé D., Delphin et Yann) qui avaient organisé :

– 2 ateliers au pigeonnier : tri de sédiment et examen à la binoculaire de différentes sections de sédiments.

– et 2 ateliers dans la falunière: exposé face au front de taille et étude du sédiment.

Ces 2 heures passées avec des enfants de CE2-CM1 se sont déroulées comme prévu, à la satisfaction des enfants, de leurs accompagnateurs, de la maîtresse et des membres du club de géologie.

Le but de cette session était de faire découvrir aux enfants le métier de paléontologue, d’appréhender la démarche scientifique d’étude du sédiment, et de comprendre l’intérêt du site de Grignon.

Les enfants sont venus avec des fossiles trouvés dans la cour de leur école (probablement des couches lutétiennes moyen-supérieur affleurant dans leur cour de récréation).

Les photos sont de Yann.

Yann Deffontaine, Pdt du Club

 

Une version possible du mythe de Dédale

 

Excédé par les trahisons de Dédale, Minos le roi de Crète décide de l’enfermer avec son fils Icare dans le labyrinthe qu’il a lui-même construit pour enfermer le minotaure.  Quelles trahisons ?

 

1 – Avoir construit la vache en bois qui a permis à Pasiphae, épouse de Minos, de s’accoupler avec le taureau blanc envoyé par Poséidon et d’enfanter le Minotaure.

 

 

"La flotte de Minos rentre dans les ports de Crète ; le vainqueur immole cent taureaux à Jupiter, et suspend dans son palais les dépouilles des vaincus. Cependant, opprobre de son lit, fruit horrible d'un adultère odieux, le monstre [le minotaure] à double forme croissait de jour en jour. Minos veut dérober au monde la honte de son hymen : il enferme le Minotaure dans l'enceinte profonde, dans les détours obscurs du labyrinthe. Le plus célèbre des architectes, Dédale, en a tracé les fondements. L'œil s'égare dans des sentiers infinis, sans terme et sans issue, qui se croisent, se mêlent, se confondent entre eux. Tel le Méandre se joue dans les champs de Phrygie : dans sa course ambiguë, il suit sa pente ou revient sur ses pas, et détournant ses ondes vers leur source, ou les ramenant vers la mer, en mille détours il égare sa route, et roule ses flots incertains. Ainsi Dédale confond tous les sentiers du labyrinthe. À peine lui-même il peut en retrouver l'issue, tant sont merveilleux et son ouvrage et son art !" Ovide "Les métamorphoses" Liber VIII, 152-168

2 – Avoir, par ses conseils à Ariane, une des filles de Minos, permis à Thésée, venu de Grèce au titre de tribut pour servir de nourriture au Minotaure, de retrouver la sortie du labyrinthe après avoir tué le Minotaure que Minos y avait fait enfermer.

 

"Enfermé dans le labyrinthe, le monstre, moitié homme et moitié taureau, s'était engraissé deux fois du sang athénien. Après neuf ans, il tomba sous les coups du héros que le sort d'un troisième tribut condamnait à être dévoré. Thésée, à l'aide du fil d'Ariane, revient à la porte du labyrinthe qu'avant lui nul autre n'avait pu retrouver. Ovide "Les métamorphoses" Liber VIII, 169-18O Trad. Villenave, Paris, 1806. Remacle.org

On connait la fuite de Dédale et d’Icare par les airs grâce à la fabrication d’ailes à base de plumes cousues avec du lin et encollées avec de la cire. Icare, grisé par son vol, prend de l’altitude ; la cire fond et Icare meurt noyé en mer. Dédale se réfugie à Cadimos, en Sicile, à la cour du roi Cocalos.

Minos, furieux de l’évasion, est résolu à retrouver Dédale ; il  lance un concours doté d’une forte récompense : qui sera capable de faire passer un fil à travers une coquille (escargot ou mollusque marin) ? Minos pense que seul Dédale en est capable. Minos espère le démasquer en flattant son ego.  

Cocalos, après conseil auprès de Dédale fait savoir, par messager, qu’il a la solution.

Minos se rend chez Cocalos à Cadimos avec sa coquille : percer l’apex de la coquille, l’enduire de miel, faire pénétrer par l’ouverture une fourmi attachée à un fil, obturer l’ouverture et attendre, après son cheminement le long de cette sorte de labyrinthe, la sortie de la fourmi…et du fil.

 

Persuadé que Dédale se cache là, Minos le réclame à Cocalos mais périt ébouillanté dans son bain par une ruse des filles de Cocalos aidées de Dédale…

Cochlos ou cochlias ou cocalos utilisé d’abord par Aristote dans « Histoire des Animaux » désigne un coquillage, limaçon de mer, gastéropode (spiralé). Exemple Calliostoma cochlias

 

Retour haut de page

Messel. Une nouvelle découverte

Hirmoneura messelense - pollen trouvé dans le ventre de cette mouche découverte en 2021Une découverte récente faite dans la Grube de Messel par les scientifiques du Musée Seckenberg de Francfort : le ventre de cette mouche Hirmeneura messelense contient une grande quantité de grains de pollen qui ont pu être analysés et identifiés. 

L’étude – en anglais – a été publiée dans la revue Current Biology. Un article est traduit en français à partir du texte paru sur le site Science alert