Archives pour la catégorie Uncategorized

Une journée ordinaire à Grignon

IMG_7184 (1024x576)

27 avril 2017 : Ce jour voit le retour d’Hervé après plusieurs mois d’absence. Après le traditionnel tour de table mené par Yann où chacun peut exprimer commentaires, informations, trouvailles, actualités paléontologiques… Daniel a dirigé la séance de travaux pratiques autour de la famille des Muricidées. Une première analyse et une description des différentes espèces de Muricidées avaient au préalable été transmis par Daniel. Le jeu consiste à confirmer ou affiner la détermination des fossiles apportés par chacun. Les pièces circulent de main en main, les documents de référence (Cossmann, Cambien…) sont consultés, les avis sont partagés et les échanges de point de vue sont toujours fructueux.

Le temps, plutôt clément, autorise un pique-nique ensoleillé dans la falunière : la nappe est mise, la table dressée, les bouteilles débouchées, les plats frugaux ou gastronomiques sortent des sacs. Entre amis, l’ambiance est chaleureuse. Il est beaucoup question de paléontologie, des projets concernant l’aménagement de la falunière, des projets de sondages dans d’autres parties du domaine, mais pas seulement…

Puis la troisième mi-temps tant attendue arrive : pelles, piochons, tamis, boites sortent des coffres des voitures et chacun se dirige vers les coins de fouilles qui dans le niveau à oursins, qui dans le niveau à campaniles, qui dans le niveau supérieur. Une journée ordinaire à Grignon.

Au revoir, Gérard !

Gérard et Geneviève Sept 2012
Gérard et Geneviève Sept 2012

Gérard, ton adhésion au Club Géologique s’est faite par le biais de l’Association Philatélique fréquentée par un de nos membres. Tu as souhaité venir dans notre club et,  ton adhésion acceptée, tu nous as tout de suite rejoint et utilisé toutes les possibilités qui s’offraient à toi : sorties sur le terrain, utilisation du matériel de l’atelier pour scier et polir, la bibliothèque…plus les conseils. 

De simple adhérent, tu es devenu rapidement l’ami apprécié de tous. Nous nous souvenons de ta gourmandise en présence d’un nouveau « caillou », nous nous nous souvenons de ta vivacité d’esprit et de tes bons mots.

Tous les mardis, cela était devenu un rite, on se retrouvait entre amis pour le plaisir d’être ensemble ; on parlait de tout, on parlait de rien et parfois de Géologie et de Paléontologie. Malheureusement Gérard, tu nous a quittés beaucoup trop tôt, tu avais encore beaucoup de travail avec tes cailloux et notamment ton bloc de Bélemnites ramené d’une dernière sortie en Normandie.

Tous tes amis du club vont te regretter ; nous ne t’oublierons pas. Au revoir, Gérard !

Texte de Michel lu, samedi 29 avril, lors des obsèques de Gérard Coutris, membre de notre club. 

Coupe d’un entérolithe de cheval

Entérolithe de cheval
Entérolithe de cheval

Le Club a été contacté par Emilie, étudiante en dernière année à l’école Vétérinaire de Maisons Alfort, qui pour les besoins de sa thèse sur les entérolithes de cheval, souhaitait obtenir une ‘galette’ de l’entérolithe prélévé par autopsie sur son cheval Kerlavie. Elle avait réussi à trouvé une association pour couper en 2 la pièce d’origine mais avait besoin d’une coupe supplémentaire pour faire effectuer dans un laboratoire spécialisé une analyse de la composition chimique de l’entérolithe.

Mais qu’est-ce donc que les entérolithes ? Ce sont des calculs intestinaux qui se forment principalement chez les chevaux qui vivent dans des régions arides comme le Texas, la Californie, l’Afrique sub-saharienne… Ces formations sont principalement dues à l’alimentation dont la luzerne, qui est très riche en protéines, calcium et magnésium. Ces excès de minéraux et de protéines sont responsables de la précipitation de la pierre dans le colon. L’entérolithe grossit pendant plusieurs années jusqu’à obstruer l’intestin, ce qui conduit généralement à la mort de l’animal. Le seul traitement possible est le retrait de la pierre chirurgicalement. Après ces explications données par Emilie et l’historique particulier de cette pièce, pour le moins inhabituelle dans les locaux de l’atelier, Michel s’est retroussé les manches et a magistralement découpé une galette de 5mm d’épaisseur.

Nous avons reçu ce message d’Emilie « je voulais profiter de ce mail pour remercier encore une fois toute l’équipe pour l’accueil que vous m’avez consacré et pour le travail que vous avez réalisé ». 

Souhaitons bonne chance à Emilie pour la soutenance de sa thèse* que nous lirons avec intérêt.

Le reportage en photos de l’opération: 

 

*Emilie a soutenu sa thèse intitulée « Les Facteurs de Risque de Entérolithes chez les Chevaux au Sénégal » le 24 octobre 2017. 

Les Muricidae

172-001 Typhis tubifer
172-001 Typhis tubifer

Bonjour à tous,

Sans trop entrer dans les détails, je vous propose une approche de ces très belles et très diversifiées coquilles que sont les Muricidae présents dans nos recherches à Grignon.

A 6 exceptions près tous les Muricidae lutétiens sont représentés.

Je pense qu’il est préférable quand on veut se pencher sur une famille d’avoir une idée préalable de ce dont on veut discuter.

Inventaire des espèces signalées et trouvées sur le site, en suivant la numérotation Cossmannienne suivi de quelques photos (Quand l’exemplaire ne vient pas de Grignon pour des raisons « esthétiques » ou pas de photo dispo, cela est précisé).

Lire la suite de l’article de Daniel

Fumée blanche!

fumée
 
 
Lors de la réunion de ce mardi 4 Avril, le Conseil d’Administration (voir CR) a complété la composition de son bureau en élisant Yann Deffontaine au poste de Président.
 
Le mot du Président

Quel beau club que le club de géologie de La Poste et France Télécom d’Ile de France !

Que de passion, de science et de connaissances chez ses adhérents !

Un club qui a eu l’intelligence de s’ouvrir au monde associatif et universitaire, et qui accueille en son sein des passionnés de tous horizons, de toutes origines et de toutes qualifications.
Tous réunis par des passions communes, tous prêts a partager des connaissances et de l’énergie, pour le plaisir d’apprendre et de communiquer sa passion.
Ce club est un bien bel endroit pour faire de la géologie, de la paléontologie et de la préhistoire avec :
  • son atelier de géologie parisien
  • son local à Grignon et sa collection de fossiles lutétiens (plus de 600 références) –   ses expositions permanentes de géologie, de paléontologie et de préhistoire de Paris et de Grignon
  • son engagement dans la préservation et la protection du célèbre site paléontologique de Grignon 
  • son site internet constamment enrichi et mis à jour
  • ses sorties, ses animations, ses journées portes ouvertes, ses publications et communications, etc.
Au fil du temps passé avec vous, j’ai mesuré à quel point la science, la passion et la volonté de transmettre sont immenses chez vous.
Ici c’est un professeur de gymnastique en retraite qui devise librement avec un universitaire de sa compréhension des strates sédimentaires d’un site paléontologique.
Là c’est un artisan qui réalise seul une magnifique compilation des fossiles marins tertiaires, sans aucun équivalent publié.
Ici encore c’est un ouvrier retraité qui anime pendant des années un atelier de polissage-découpe, ou encore un télé-communicant, bricoleur de génie, qui sécurise sans cesse les machines de l’atelier, etc., etc., etc.
C’est aussi un Président de Club qui, durant 40 ans, n’a eu de cesse de mettre ses talents, son charisme et son énergie au service du développement du club. L’atelier de Géologie et la préservation du site de Grignon doivent beaucoup à son inlassable volonté. En succédant à Claude Hy, je monte sur les épaules d’un géant.
La liste serait longue des talents de nos membres mis au service du club et de ses adhérents, pour le plaisir de faire de la science, d’apprendre et de transmettre.
Je suis heureux de joindre mon énergie à la vôtre pour faire avec vous de la géologie, de la paléontologie et de la préhistoire.
Années après années, j’ai été toujours plus épaté par votre belle volonté d’apprendre et de transmettre, et par vos talents multiples, mis spontanément et bénévolement au service de tous.
Pour cette raison, prendre aujourd’hui la présidence du club est une joie, et c’est aussi une fierté de représenter une telle collection de personnalités si admirables. Yann deffontaine

18 mars Assemblée Générale

Une partie des convives
Une partie des convives

Le 18 mars, notre club a tenu son Assemblée Générale. Sous l’impulsion de Maud et Michel, l’AG fut précédée d’un repas à ‘l’auberge espagnole’. Les participants ont pu déguster les différents plats: apéritif, foie gras sur canapés confectionnés sur place par Maud, quiches, galettes, fromages, salade de fruits, gâteaux et café; le tout arrosé -avec modération- des vins et liqueurs apportés par Michel. 

Pour l’AG, 25 adhérents étaient présents ou représentés. Belle moisson pour le Conseil d’Administration désormais composé de 8 adhérents. La première réunion de CA qui a suivi l’AG n’a pas permis, faute de candidat, d’élire un nouveau Président. En effet, Claude Hy, successivement Vice-Président et Président depuis la création du Club en 1976, n’a pas souhaité se représenter, désirant désormais se consacrer davantage à la Paléontologie et à Grignon en particulier. Qu’il soit vivement remercié pour son dévouement et son implication sans relâche dans la vie du club. 

Extrait de son allocution à la fin de l’AG : « Mes remerciements vont à tous ceux qui ont donné beaucoup de leur temps et de leur énergie en 2016 pour que le club continue à vivre, et même à progresser. Je salue leur dévouement et leur esprit responsable. Ils vont naturellement à celles et ceux qui ont bien voulu continuer à exercer des responsabilités essentielles ou accepté de les rejoindre. Sans eux, comme hélas dans d’autres régions, notre association aurait disparu depuis longtemps.

Au chapitre des déceptions cependant, nous n’avons pas trouvé de responsable des sorties, poste indispensable, et nul habitué extérieur de Grignon n’a voulu participer en contrepartie, ni même donner procuration.

Pourtant chacun a pu vérifier en 2016 que notre force c’est notre union, pas nos avantages personnels. Rien n’est jamais acquis.

Gardez-vous tous en bonne santé afin de continuer longtemps encore à faire de « La Géologie entre Amis ».

J’attends de tous nos adhérents leur participation, leurs propositions et initiatives. J’attends qu’ils alimentent régulièrement le site internet de notre association. J’attends leurs recherches et propositions de sorties.

Nous avons clôturé la réunion en levant notre verre de l’amitié à la santé du club et en partageant toutes les préparations que les participantes avaient eu la gentillesse de confectionner ou d’apporter.

         A tous, un grand merci ». Claude HY  

Le CR complet de l’AG.

Origines de l’atelier du club

Atelier 2001 - Michel et Georges en pleine action
Michel et Georges

L’atelier du club a vu le jour en 1987 dans les locaux du centre de tri postal au 15 rue François Bonvin 75014 Paris. Le Compte Rendu de son inauguration par Jacques Géraud, ancien Pdt du Club, est paru dans la revue IDF infos de sept 1987. L’atelier fonctionnera à Bonvin jusqu’en 2007, date de son transfert à la Poterne ( maison des Associations de la Poste, 8 rue Brillat Savarin 75013, adresse actuelle du club). Photo de l’inauguration le 18 nov 2008 par Georges Lefevre, DG de la Poste.  Claude Hy à gauche et Michel Nguyen au centre. 

Dès le début l’atelier est équipé de tout le matériel nécessaire à la préparation des minéraux (sciage et polissage ) et à la fabrication de moulages (reproduction de pièces originales, notamment de paléontologie et de préhistoire). 

Quelques photos prises le 7 janvier 2004 : 

 

Les Scala du Lutétien

Epitonium crispum crispum - Fercourt
Epitonium crispum crispum – Fercourt

Chers amis,

Dans le même esprit que pour les Sassia, les Sigmesalia et les Natica voici une présentation des « Scala » (terme abandonné) citées comme présentes à Grignon par les anciens auteurs, jolies coquilles mais pas faciles à déterminer. 
 
1 – Présentation

Extrêmement nombreuses dans le Paléogène du BP, surtout dans l’Eocène et en particulier dans le Lutétien, ces coquilles sont bien représentées à Grignon puisque 27 espèces ou sous-espèces y sont citées (sur un peu plus de 50 dans tout le Lutétien) par les anciens auteurs (De Boury, Deshayes, Cossmann, Fenaux) ou plus récemment Jacques Le Renard.

Classées dans la super-famille des Epitonioidea Berry, 1910, qui comprend deux familles :
– les Epitoniidae, comprenant de loin les plus nombreuses espèces.
– les Nystiellidae

Lire la suite de l’article de Daniel

Visite du Musée des Antiquités Nationales

La Dame de Brassempouy - Couverture livre MAN 'La Collection Piette'
La Dame de Brassempouy – Couverture livre MAN ‘La Collection Piette’

Samedi 28 janvier, en compagnie de nos amis du club des Cheminots, nous découvrions une des plus remarquables collections d’art préhistorique qui, plus de cent ans après sa donation au Musée de St Germain par son fondateur Edouard Piette, est enfin visible par le public.

Les trésors d’objets préhistoriques récoltés ou acquis par Edouard Piette dans les grottes de Gourdan, de Lorthet, d’Espalungue, du Mas d’Azil, de Brassempouy, de Grimaldi… sont présentés suivant une muséographie décidée par le donateur.

Ensuite, visite de l’expo temporaire sur le thème de la représentation de l’ours dans l’art préhistorique.  

Décès de Claudine Bernardini

Claudine Bernardini, membre d’Honneur de notre Club, en 1993

Chers Amis,

Je viens de recevoir le faire-part du décès de Claudine Bernardini qui était membre d’honneur de notre club.

Pour les plus anciens de nos adhérents, Claudine, titulaire de la carte n° 1000, accompagnait en permanence son mari, François, titulaire de la carte n° 1. Elle m’avait confié vivre avec lui une union fusionnelle, depuis toujours. François, décédé en août 2003, est le fondateur du Club Géologique des PTT en 1976 avec le président de l’époque Michel Ridet.

François et Claudine ont toujours fait preuve de gentillesse, de dévouement et de désintéressement.

François participait en particulier à des expositions, je me souviens de l’avoir aidé pour une de celles qu’il a organisées au centre de tri de Montparnasse. Il exposait toujours un crane fossile d’ours des cavernes (ursus spelaeus) dont les canines étaient impressionnantes. Ces ursidés européens étaient chassés par les néandertaliens.

Je salue leur engagement et leur passion communs. Nul plus qu’eux n’a fait autant pour notre association.

Avec beaucoup de tristesse, Claude Hy