Archives par mot-clé : paleontologie

LES GASTEROPODES BIVALVES

Une curiosité de la Nature  !

On peut être parfois surpris des solutions adoptées par la nature pour protéger un organisme et des convergences de forme qui en résultent, il en est un exemple dans le Groupe des Mollusques avec les Gastéropodes bivalves.

 

Comme on peut le constater il s’agit d’un mollusque dont les parties molles sont celles d’un gastéropode et dont la coquille est formée de deux valves le faisant ressembler à un pélécypode.

Plusieurs genres de mollusques présentent de telles caractéristiques ; nous nous intéresserons plus particulièrement au genre Berthelinia dont une espèce fossile est présente à Grignon à savoir Berthelinia squapula qui figure dans l’Iconographie de Cossmann et Pissarro sous le numéro PE 83-1 mais qui est désormais classée GA 243 Bis 3 selon les préconisations de Jacques Le Renard  et Jean-Michel Pacaud, du Muséum National d’Histoire Naturelle, parues en page 66 du Tome 3, numéro 3 de la Revue Cossmanniana en Mai 1995.

Cossmann décrit une coquille équivalve, lisse, très mince, inéquilatérale dilatée en arrière et arrondie en avant avec des crochets très petits et dont seule la valve droite porte une petite dent obsolète. Quant aux impressions musculaires et du manteau elles sont très peu précises. Toutefois Cossmann avait un doute sur cette coquille classée dans les bivalves. En effet il a écrit « Si je n’avais étudié les deux valves de cette singulière coquille j’aurais pu croire qu’il s’agissait d’un gastéropode »

Toutefois en dehors de sa rareté et de cet aspect très particulier l’intérêt principal des représentants de la famille des Juliidae réside dans les conclusions paléoécologiques que l’on peut en tirer: en effet les représentants actuels des Juliidae ont un biotope bien précis et très particulier puisqu’il s’agit d’une association très stricte avec des algues du genre Caulerpa, algues célèbres depuis qu’elles ont entrepris de coloniser la Méditerranée.

Par ailleurs les Juliidae ont des exigences écologiques très strictes : il leurs faut une température minimum de l’eau de 25°C, une salinité stable et de valeur normale, il leurs faut aussi une eau bien oxygénée et par ailleurs on ne les trouve jamais à plus de 2,5 mètres de profondeur. Toutes ces caractéristiques permettent lorsque l’on trouve à l’état fossile l’une de ces coquilles d’en déduire de précieux enseignements sur le faciès écologique du niveau dans lequel on se trouve. Claude Hy

Références bibliographiques

COSSMANN et PISSARRO Iconographie complète des coquilles fossiles de l’Eocène des environs de Paris

LE RENARD Le genre Namnetia Cossmann 1905, attribution aux Juliidae

 

25 mai 2014: les 25 ans de Grignon!

 Photo JMP25 mai 2014: C’est par un soleil généreux que les participants se retrouvent devant l’entrée du pigeonnier. L’introduction de cette journée est assurée par Claude qui commente, en images, une rétrospective de la vie du Club à Grignon de 1988 à maintenant. Suite à un accident mortel dans la falunière, plus aucune autorisation de prospection n’était attribuée depuis plusieurs années. A l’occasion d’un changement de Directeur de l’INA Paris Grignon, le Club est autorisé à prospecter en Octobre 1988. Une Convention pour la réalisation d’une fouille scientifique dans la falunière sous le contrôle du Muséum National d’Histoire Naturelle est signée. Elle sera régulièrement renouvelée par la suite. Quelques photos retracent les premiers travaux des pionniers du club, l’organisation d’expositions, les dégâts causés par la tempête de 1999, la vie de l’équipe, et on revoit, avec émotion, des équipiers aujourd’hui éloignés du club ou disparus. lire la suite. JD

Déc 2013 : Voyage à la Grube (fosse) de Messel – RFA

messel 2013 - Propaleotherium parvulum (petit cheval archaïque) - Photo jacques DillonMessel (49,83° de latitude nord, 30km au sud de Francfort) à l’Eocène se trouve à 40° de latitude nord et bénéficie d’un climat tropical.

Suite à une remontée de magma, se produit une éruption ou une explosion au contact d’une nappe phréatique avec création d’un cratère de 300 m de profondeur qui progressivement se transforme en lac de 1,5 km de diamètre.

Aujourd’hui, deux hypothèses prévalent pour expliquer la mortalité massive d’animaux aux alentours de -47MA (lutétien) : empoisonnement régulier des eaux du lac par une toxine, de type microcystine, synthétisée par des cyanobactéries entraînant la mort des animaux venus se désaltérer et/ou dégagement d’une « bulle » de gaz toxique (H2S, CO2 ?) en provenance du fond du lac décimant toute la flore et la faune du lac et de la forêt environnante. Une sédimentation rapide, dans un milieu anaérobique permet une préservation exceptionnelle des mammifères, oiseaux et insectes : squelettes totalement articulés, contenus d’estomac, fœtus, lambeaux de peau, de fourrure, plumes d’oiseaux…voire couleurs sont conservés dans ces sédiments qui deviendront au cours des temps des schistes bitumineux.

De ce fait, Messel est un témoin incomparable (c’est même la référence mondiale) pour appréhender la vie terrestre de cette époque et comprendre l’évolution de la biodiversité au Cénozoïque. Messel fournit notamment des informations uniques sur les premières étapes de l’évolution des mammifères qui prolifèrent et s’imposent rapidement dans tous les écosystèmes terrestres du fait de la disparition des dinosaures.

Une mine exploite jusque dans les années 1970 les schistes bitumineux de l’ancien lac ; la population locale qui connaît l’existence des fossiles ne maîtrise cependant pas le processus de conservation des fossiles extraits, qui sont irrémédiablement perdus. A la fermeture de la mine, le site est appelé à devenir une décharge pour les ordures ménagères régionales.  Continuer la lecture de Déc 2013 : Voyage à la Grube (fosse) de Messel – RFA

Sortie « Grands Causses – Aveyron  » 5/12 octobre 2013

Samedi 7 décembre 2013: la rencontre des participants à la sortie « Grands Causses » a permis de visionner une sélection des photos prises par chacun ; occasion, aussi, d’examiner et d’identifier les fossiles récoltés.

Avec la mise en ligne du Compte Rendu de la sortie rédigé par Jean Michel, se termine le cycle des activités du Club autour de cet événement.

Nombre de photos sont visibles dans le Compte Rendu; les autres, stockées dans les archives du club, sont disponibles pour ceux qui le souhaitent.

Un compte rendu sur format papier sera édité au cours du 1er trimestre 2014 et distribué à tous les participants. 

Merci à tous ceux qui ont contribué au succès de cette opération et en particulier à Jean Michel qui l’a menée de main de maître.

Avis de sorties

 

micraster leskei

Jeudi 12 avril sortie à Dieppe à la recherche d’oursins du Turonien supérieur et du Coniacien.

Les dates pour la sortie Morbihan sont maintenant connues: du jeudi 27 au dimanche 30 septembre. Camp de base à Etel; au programme Staurotides à Baud, visite guidée de la réserve géologique de l’Ile de Groix et tourisme, circuit préhistoire et peut-être visite d’une usine de Kaolin à Ploemeur.

Clôture des pré-inscriptions le 10 avril.


Sortie en Normandie les 23 et 24 septembre

Claude Hy organise une sortie en Normandie les 23 et 24 septembre.

Au programme: visite d’une carrière souterraine d’extraction de la pierre de Caen puis prospection dans une carrière des environs de Caen >recherche d’ammonites et autres fossiles des étages Pliensbachien et Toarcien.

Les 2 repas de midi seront tirés du sac. Nuitée dans un hotel « low cost « . Repas du vendredi soir offert par le club.

Inscrivez vous auprès de Jacques Dillon ( 06 87 10 59 77 – dillon.jacques@wanadoo.fr ) avant le 30 août.

GRIGNON: 9 JUIN JOURNEE PORTES OUVERTES

Jeudi 9 juin notre équipe de paléontologie organise une journée portes ouvertes à Grignon : visites de l’exposition permanente des fossiles de la falunière, visite du pigeonnier et de la falunière ou tout simplement rencontre entre membres du club qui partagent une passion commune.
  
Venez passer un moment agréable et convivial dans ce haut lieu de la paléontologie francilienne.
 
Vous pouvez venir pique niquer avec nous à 12 h 30. 
 Les visites commenceront vers 14h30.
 
 Parking devant le pigeonnier, immédiatement à gauche avant le bureau de Poste et l’entrée du domaine de l’INRA:
            Avenue Lucien Brétignières
                 78850 THIVERVAL GRIGNON

  >> Merci de m’informer de votre participation. 0687105977

Co-voiturage possible au départ de Paris ou possibilité venir en train.

Sortie à Cap Blanc-Nez les 21 et 22 mai

 

Une sortie dans le Boulonnais (Vimereux, Pointe aux Oies le samedi ; Cap Blanc-Nez le dimanche ) est organisée les 21 et 22 mai. Au programme : recherche d’outils préhistoriques, bois pétrifiés, sperkises, ammonites sur l’estran.

Hébergement à Calais dans un hôtel « low cost ». Le club prendra à sa charge le restaurant du samedi soir. Rdv à Vimereux ( 62 ) le samedi 21 mai à 11h. Les modalités pratiques complètes seront fournies ultérieurement aux participants.  

 Inscriptions avant le 1er mai.

Jacques Dillon