Cyrtochetus bistriatus

Cyrtochetus bistriatus fossilshel.nl
Un nouvel article de Daniel :
Les amis, voici un petit article à propos d’une rareté absolue : Cyrtochetus bistriatus, dont il n’a été trouvé et extrait par l’un de nous qu’un seul exemplaire entier dans la couche à Orbitolites complanatus dans la falunière.
Peut-être que certains spécimens n’ont pas supporté le piochon!
Texte ci-dessous. Photos à la suite.
 
 
A PROPOS DE CYRTOCHETUS BISTRIATUS (Lamarck,1803)
 
Introduction 
 
Bien que de très rares fragments aient été trouvés, témoignant de la présence de cette belle espèce dans la falunière, nous n’imaginions pas avoir la surprise d’en découvrir un jour un spécimen complet. C’est pourtant ce qui est arrivé le jour où, apparaissant à peine, « planté » à la verticale pointe en haut, l’un de nous fit cette découverte. Belle espèce certes mais aussi extrême fragilité en raison de son test très fin. C’est donc exceptionnel que cet individu ait pu rester intact dans ce niveau où il est vrai certains bivalves fragiles ont eu la même destinée.
L’extraction a été difficile et la colle a été d’un grand secours in situ.
 
 
 
Systématique
 
Superfamille: Buccinoidea
Famille: Buccinidae
Sous-famille Buccininae
Genre: Cyrtochetus Cossmann, 1901 ( du grec signifiant: « canal arqué » d’après son auteur) n°183-1.
Espèce type: Buccinum bistriatum Lamarck, 1803. Vélin 3, fig19.
Gisements cités par les auteurs ou trouvée ailleurs
 
Lutétien dans le niveau à Orbitolites de Vaudancourt, Mouchy, Grignon, Parnes, Chaussy, Liancourt.
Je l’ai trouvée aussi, complète, à Ponchon et à Fontenay en Vexin et en très rares morceaux dans le Bois de Beynes, à « Cressay » et à Villiers.
A ma connaissance a aussi été trouvée en 1 ex à Fercourt prise dans le calcaire, à Fontenay 2ex, à Châteaurouge 1ex incomplet.
Chédeville la cite de Pacy sur Eure et Berchères sur Vègre.
Bartonien: à Bréval (citation ancienne).
 
Dimension 
 
Spécimens de l’Iconographie: 47 et 33 mm; de Deshayes 43mm. La figure du Vélin représente un spécimen très (trop?) ventru de 40mm. Peut-atteindre 51mm mais la plupart sont bien moins grands.
 
Description sommaire 
 
Coquille allongée, ventrue, présentant des tours convexes ornés de cordonnets spiraux avec dans leurs intervalles la présence de filets secondaires. Ouverture allongée, ovale, présentant un bord columellaire détaché, lisse, et une lèvre épaissie par une grosse varice sur les spécimens ayant terminé leur croissance. Canal peu allongé recourbé en arrière.
 
Remarques
 
1 – Cossmann avait placé cette espèce dans le genre Liomesus (1 espèce fossile du  Pliocène de Belgique et G.Bretagne et 2 espèces actuelles) dans le Catalogue illustré, mais, s’apercevant, qu’entre autre, à cause de la courbe du canal elle n’était pas à sa place ici, a créé le genre Cyrtochetus en 1901 dans ses Essais.
2 – Le genre Euthria est proche aussi mais là aussi le canal est différent.
3 – Une curiosité: certains Parvisipho semblent une miniature du Cyrtochetus, en particulier l’espèce type P. terebralis si commune à Grignon, avec ses filets spiraux ultra fins et sa varice au labre.
4 – Le genre Cyrtochetus a été attribué à 3 espèces fossiles par des auteurs modernes au Texas, au Pérou et …dans l’Antarctique, mais parfois sur des moules internes ou des spécimens défectueux ce qui est très hasardeux!
 
Conclusion
 
Cette coquille « rare et très recherchée » comme l’écrivait Deshayes, est fascinante par son aspect esthétique et sa place à part mais frustrante par sa rareté et sa grande fragilité.
 
Ci-dessous : photo du spécimen de Grignon pas encore entièrement nettoyé.. Remarquez qu’en vue dorsale on s’aperçoit que la coquille avait commencé à se disloquer.
 

[Show as slideshow]

A Versailles le 31/03/2020

D.Ledon
 
>> Les articles précédents de Daniel sont ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *