Atelier…boucles d’oreilles

Dégotée par Daniel dans les entrailles de l’atelier, une caisse de fossiles, dont la provenance n’est pas spécifiée, a échauffé les imaginations. 

Il s’agit essentiellement de Potamides tricarinatum, Batillaria pleurotomoïdes, Ampullina parisiensis, Potamides cordieri, Pugilina subcarinata, Cantharus polygona, qui ressemblent fortement à la faune de La Chapelle/Plailly en Serval (Oise) ; donc sans doute des fossiles du Marinésien, sous-étage du Bartonien.

DEPUIS QUAND L’HUMAIN SE « FAIT-IL BEAU » ?

L’idée a rapidement germé de reproduire les coutumes d’Homo sapiens qui depuis au moins 150000 ans à utilisé des coquillages pour s’en faire des parures

 

Avec la perceuse et mèche ultra-fine apportée par Michel, et les attaches et agrafes par Mégane, la fabrication a pu commencer : choix des plus belles et plus robustes coquilles, opération de perçage au niveau des labres puis montage et essai.